Peine légère ? deux ans ferme pour une tentative de viol d’une infirmière libérale

A Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne, un homme de 24 ans a été condamné, mardi 6 octobre, à deux ans de prison ferme pour avoir agressé et tenté de violer une infirmière libérale.

justice-tribunal_infirmiereArrêté la veille, il avait été placé en garde à vue pour avoir placé un couteau sous le cou de son infirmière venue lui administrer un lourd traitement visant à calmer ses pulsions sexuelles incontrôlées.

Le jeune homme de 24 ans a expliqué froidement son acte : «J'avais envie d'une relation sexuelle mais pas forcément avec elle, je n'ai pu contenir mon envie. Je l'ai laissée entrer, il était 17 h 30, je suis allé chercher un couteau dans ma chambre et au moment où elle s'apprêtait à partir je l'ai bloquée contre la porte avec mon couteau. Quand elle a crié et qu'elle s'est débattue, je l'ai lâchée et elle est partie», relate le quotidien La Depêche.

Sorti de détention il y a tout juste deux mois, il affiche un lourd passé judiciaire exclusivement tourné vers des agressions sexuelles avec trois condamnations successives.

«Il a une tendance psychopathe», confirme dans son réquisitoire la vice-procureur Véronique Benlafquih qui confirme aussi que l'institution judiciaire avait utilisé tous les recours possibles. «Le SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation) et le JAP (juge d'application des peines) ne savent plus quoi faire avec lui et chose d'autant plus rare, le juge des libertés et de la détention (JLD) réclame la révocation totale de son sursis.»

La vice-procureur a requis contre lui cinq ans d'emprisonnement ferme avec un maintien en détention à l'issue de l'audience. Le tribunal a finalement rendu un verdict de deux ans ferme avec mandat d'écrou. Une décision jugée trop clémente pour laquelle le parquet pourrait donc relever appel dans les délais impartis.

Rédaction ActuSoins, avec La Dépêche

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

57 réponses pour “Peine légère ? deux ans ferme pour une tentative de viol d’une infirmière libérale”

  1. Je travail en psychiatrie et aussi tout est banalisé mais quand un patient vous dit qu’il est pas responsables de ses actes moi je dit il faudrait qu’il fasse un peu de prison car beaucoup se cache derrière la psychiatrie et les juges sont pas à notre place et une tentative de viol sur une infirmière qu’ elle soit libérale ou pas 10 ans fermes car c’est comme si c’était sur un lieu de travail et en plus sans remise de peine et on peu allé plus loin car la prison c’est le club med alors sans portable, sans télévision et sans visite leur faire voir la souffrance que peu ressentir leur victime pas de dire ho ils ont eu une vie difficile tous le monde une fois dans leur vie on souffert c’est pas pour cela qu’il tu ou qu’il viole

    • Master Thief dit :

      Oui, oui, la prison c’est le Club med’, c’est bien connu…surtout pou ceux qui n’y ont pas mis les pieds…c’est tellement cool qu’on se demande pourquoi ils ont de tels taux de suicides et une telle consommation de psychotropes…

      Ensuite, ce n’est pas une tentative de viol, coupable des Assises, mais une agression sexuelle, coupable de correctionnelle…10 ans pour du délictuel, cela n’existe pas…

      Ensuite, comme déjà dit, l’agresseur a été violé plus jeune par son grand père, puis reviolé ensuite…..je ne pense pas que tout le monde a souffert de viols au pluriel dans sa vie…

      Commentaire très étonnant pour un soignant exerçant en psychiatrie….

      • dachs dit :

        La majorité des commentaires sont plus qu’étonnants, ils sont véritablement inquiétants.

        • Master Thief dit :

          Pour des soignants, oui, je trouve ces commentaires (prison , viol en prison, castration voire un coup de fusil) très déplacés….à noter, comme dit précédemment, que le partisan du “coup de fusil” est un ordinal prosélyte, comme quoi on serait bien servi si cet organisme et ses conseillers avaient réellement un pouvoir de justice….

          Mais le hic, c’est qu’il n’est pas le seul à ainsi déraper…..de quoi faire froid dans le dos si on se réfère à l’adage vox populi, vox dei…

          A propos du viol en prison, cela me fait un peu penser à l’affaire des 3 de Memphis, lorsque la mère d’une des malheureuses petites victimes souhaitait que les prétendus assassins se fassent sodomiser en taule…..lorsqu’ils ont finalement été relâchés de prison car visiblement innocents, je ne sais pas ce qu’elle en a pensé…en fait, elle aurait souhaité les viols de 3 innocents.

          Il ne faut pas être trop prompt à se substituer aux juges…..chacun son métier.

  2. c’est juste inacceptable ! et pour la violence dont on fait preuve chaque jour libérales ou pas !!! La violence physique (baffes, crachats, coups, ongles dans les bras, torsions de poignet sous prétexte de mal assurance dans la marche……) n’est rien par rapport à la violence psychologique par ces patients qui se permettent tout débordement de DROITS parce que soit disant malade !!!!!!!!!!!! et pire que tout les familles !!!!!

  3. Ce sont les juges qui devraient administrer les ttt à ce type d’individus! On pourrait les former!!!

  4. Magali Patin dit :

    La peine est très légère la prochaine fois il passera à l acte et se n est pas aux idels de prendre en charge ses patients mais plutôt à une équipes mobile psychiatrique de secteur

  5. Rémi Doz dit :

    Comme quoi on est considéré comme des prostitué les infirmiers

  6. On est d accord mais ça ne va rien résoudre. A une époque on enfermait les fous… En prison… Ah oui.. Ça se pratique encore. Fait tt de même avoir en tête que c est l échec d une politique général de santé publique que l on se prend dans la tronche (aurélie ça nous inspire tous la santé pub, tu vois de quoi je parle..)
    Puis tu dis en tant que femme … Ce genre de chose n arrive pas qu aux femmes ..

  7. On est d accord mais ça ne va rien résoudre. A une époque on enfermait les fous… En prison… Ah oui.. Ça se pratique encore. Fait tt de même avoir en tête que c est l échec d une politique général de santé publique que l on se prend dans la tronche (aurélie ça nous inspire tous la santé pub, tu vois de quoi je parle..)
    Puis tu dis en tant que femme … Ce genre de chose n arrive pas qu aux femmes ..

  8. Au bûcher, a la chaise électrique …. Certains me font peur ici. Vous pensez que la prison sera la solution? Avez vous déjà eu l occasion de mettre les pieds dans une prison? Cela ne fera que radicaliser l individu. Une bonne peine avec obligation de soin pour cet individu serait tellement plus adaptée .. Lorsque l on tente ou que l on viole, je pense que plus que de prison, c est de soin dont on a besoin. (Je vais me faire lyncher mais on est au tout répressif visiblement ..)

  9. deux ans prononcés ne veut pas dire deux ans effectués…. jeu des remises de peine on en reparle dans un an

  10. Deux ans pour un multirécidiviste?……
    Magnifique

  11. Master Thief dit :

    Ah ben dis donc, quand on lit les réactions, on se demande si on a des soignants ou bien le bistrot du commerce….on aurait vite fait de le zigouiller ou de le mutiler, ce malade, s’il restait dans les mains de certains….

    1° Ce n’est pas une tentative de viol, mais une agression sexuelle (elle a été relâchée par l’agresseur lui-même) , qui plus est il passe non pas devant les assises mais devant le tribunal correctionnel, ce qui confirme cette version….différence majeure pour les juristes.

    2° L’IDE, jeune débutante, est expédiée pour traiter un agresseur sexuel récidiviste (3 agressions préalables!!)….cherchez l’erreur…..cela n’est venu à l’idée de personne que ce n’était peut-être pas la bonne méthode ? Et comme par hasard, le même modus operandi (il menace pour relâche la personne)….il y a là un net manque de professionalisme de la part des prescripteurs ou accompagnateurs sociaux….et au vu de la féminisation de la profession qu’on ne vienne pas me sortir l’excuse bidon “on ne savait pas que ce serait une femme qui viendrait”

    3° Le profil de l’agresseur: multirécidiviste, violé par son grand-père, puis violé en prison….le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en tant que soignant on est en droit de se poser des questions sur son état mental…..ben non, il n’y a eu ni instruction ouverte ni expertise psy, ce qui doit expliquer d’ailleurs que le vice-procureur s’improvise aussitôt experte psychiatre en parlant d’une “tendance psychopathe…”

    Et qui je vois dans les inquisiteurs prêts à donner un coup de fusil à un patient ?

    San sebastian, notre prosélyte ordinal !!….ah ben dis donc, quand je te disais que les Onistes ne devraient pas se prendre pour des juristes, encore une brillante démonstration de cet état de fait.Le vice-procureur se lance dans les diagnostics, les ordinaux dans le juridique.

    Chacun dans son pré et les vaches seront bien gardées….

    Cela n’excuse en rien le comportement de cet individu, mais on est légitimement en droit de se poser des questions sur l’amateurisme dans cette affaire et, au vu des réactions ici, de la part de l’émotif et le compassionnel dans notre société de média.

  12. Gros manque d’autorité républicaine quand même dans ce pays. L’autorité de l’Etat disparait peu à peu… Vive Taubira et la clique de blaireaux qui nous dirigent actuellement.

  13. C’est beau de hurler.
    Faut passer à l’action. Dehors tous ces usurpateurs tant à la justice qu’au gouvernement.

  14. Quelle honte on va attendre qu il tue quelqu un c est mieux . Justice pourrie

  15. J’ai une bombe lacrymo dans mon sac de boulot

  16. Tuer, violer, pédophile, tueur en série, migrants etc……, n’ayez pas peur la justice vous protège; mais par contre ayez des difficultés a rembourser votre crédit du fait de la soit disant crise et ne payez pas vos impôts et vous verrez si le juge sera indulgent. Bouger vous le cul les français , il est encore temps.

  17. Vous avez pas encore compris en france on peus tue viole c est normale vous allez voler la auras 10 ans prison. C est la france

  18. Sansebastien dit :

    Aucun doute, justice a été rendue!
    La prochaine fois il prendra un peu plus
    et la fois d’après encore un peu plus pour le viol et le meurtre d’une fillette de 8 ans.
    En corse on ne le voit pas trop ce genre de drame, il faut dire que même au fond d’une cellule, ce genre d’individu n’est pas à l’abri d’un coup de fusil, et encore, ça, c’est la peine douce…

  19. Valou Loulou dit :

    Sachant qu’ils ne vont pas en prison en dessous des peines de 5 ans oui c’est trop léger !

  20. Emilie Danvy dit :

    Il aurait volé du fric il aurait eu 10 ans

  21. C tout 2 ans j’aurai mis 5 les peines de prison sont à chier en France on laisse sortir les violeurs et les pédophiles au bout de deux ans . Bravo la justice française. Après on s’étonne encore qu’il y ait des femmes violées des enfants retrouves mort enterré . Je suis pour qu’on crevé c violeurs c pédophiles et qu’ils reste longtemps en prison même pour une tentative

  22. Il sortira dans 6 mois pour bonne conduite, pour ensuite mieux récidiver….

  23. MaRia Apala dit :

    Si il est déjà comme ça à 24 ans il faut songer à une méthode plus efficace ✂

  24. Julie Doyen dit :

    C’est même pas une question d’infirmière ou pas…. La culture du viol est banalisé dans notre sociéte, les peines sont ridicules, les victimes culpabilisées (ben oui quoi c’est leur faute), les agresseurs très peu inquiétés… triste époque.

  25. C est banal ….. .. et à Bordeaux ils classent sans suites C est connu c est leur job aux IDE

  26. C est déjà pas mal!!ici à Bordeaux le tribunal classe ça sans suite pr faute de preuve!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
266 rq / 1,940 sec