Dans l’Ehpad de Biot touché par les inondations, des soignants sauvent 17 résidents

Parmi les 20 personnes -bilan encore provisoire- qui ont trouvé la mort dans la soirée du 3 octobre suite aux pluies diluviennes ayant frappé le département des Alpes-Maritimes, trois étaient hébergées à l' du Clos Saint-Grégoire, à Biot.

Capture d’écran 2015-10-05 à 18.39.05Encore sous le choc. Véronique et Leila, l'auxiliaire de vie et l'aide-soignante qui étaient de garde le 3 octobre au soir dans l'Ehpad du Clos Saint-Grégoire, à Biot, témoignent ce 5 octobre pour Francetvinfo.fr: "Tout est allé très vite, on n'arrive pas encore à pouvoir dire comment cette vague a pu nous submerger".

Au cours de leur récit, l'on comprend que les deux femmes ont dû nager jusqu'à une sortie de secours, en briser la vitre à coups de pied, avant de pouvoir, avec l'aide des pompiers, accéder à l'entrée du rez-de-chaussée, dont la porte était "plaquée par le courant" puis "sortir [les résidents] un à un, sur le dos, à pied, n'importe comment mais les sortir et les mettre en sécurité à l'étage avec les autres".

Trois résidents décédés sur 48

Malgré tous leurs efforts, l'Ehpad du Clos Saint-Grégoire, à Biot (Alpes-Maritimes), a perdu trois résidents sur les 48 que comptait l'établissement, a confirmé ce 5 octobre à l'Agence de presse médicale (APM) le groupe Orpea, auquel l'établissement appartient.

Dans un communiqué, l'établissement explique que "le rez-de-chaussée [...] a été totalement inondé dans la soirée. D'après les informations disponibles, une vague de près de 1,20 mètre de haut a déferlé sur la résidence et a violemment pénétré par diverses ouvertures".

Le groupe Orpea a indiqué à l'APM  que "17 autres résidents ont pu être mis en sécurité au 1er étage".

L'Ehpad souligne dans son communiqué que l'"équipe est également choquée par ce drame" et qu'"une cellule de soutien psychologique va bien évidemment être très rapidement mise en place". L'ensemble des résidents ont été transférés vers des Ehpad situés sur des communes voisines, à Grasse, Le Cannet et Vence.

Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée des , s'est rendue dans l'après-midi à l'Ehpad du Clos Saint-Grégoire afin, selon son cabinet, "d’apporter son soutien et exprimer sa solidarité aux familles et aux proches des victimes". Dans un tweet, Laurence Rossignol a fait état non pas de "17" mais de "18" vies sauvées à Biot.

Rédaction ActuSoins avec Gerontonews et APM

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

60 réponses pour “Dans l’Ehpad de Biot touché par les inondations, des soignants sauvent 17 résidents”

  1. leilou dit :

    bravo à elle… il ne leur manquait plus qu’être alcooliques et là elles auraient pu prétendre seulement à avoir la médaille de la légion d’honneur

  2. Bravo pour votre courage et votre sang froid !!

  3. Respect mes mesdames pour votre solidarité et courage (travaillant en ehpad ) 21

  4. suite mais elles ne chantent pas et ne jouent pas la comédie

  5. elle mérite une médaille méritée pas

  6. Deux pour 48…. Ça choque personne ? Bravo mesdames pour votre courage

  7. Sachant que personne ne parle du medical et trouve leffectif normal avec autant de patients

  8. Dommage que la presse n est pas évoqué le courage et la force qu il a fallu à ces 2 AS pour sortir et mettre en sécurité les PA surtout que la plupart st semi valides et sachant qu en HEPAD il n y a souvent que 2 AS responsables du bien etr et de la sécurité des résidents alors chapeau bas les FILLES et minable les MEDIAS car cela meritait d etre mediatisé.

  9. Dévouement exemplaire!! Mais c’est le directeur qui a été interwiewé…..

  10. felicitations collegues
    Soignantes et travaillant de nuit j espere ne jamais etre dans cette situation bravo

  11. Bravo mesdames !!!! Vous êtes des héroïnes dans notre métier! Surtout ke la nuit on est souvent seule pour un service Je suis as de nuit en hepad et c est très difficile à gerer vous avez fait preuve d un courage exemplaire et mérites largement une médaille pour tous cela!!!

  12. Bravo mesdames votre métier prend encore tout son sens. Vous êtes leurs anges gardiens

  13. Bravo pour votre courage et professionnalisme

  14. Vous êtes exemplaires Mesdames.
    Merci au nom des blouses blanches

  15. Toutes mes félicitations et mon respect pour ces deux collègues soignantes !!!! Je bosse de nuit comme vous en EHPAD et j’imagine les difficultés pour mobiliser autant de personnes fragiles quand le temps est compté !!!! Quel courage, quel sang froid….! un grand BRAVO !!!

  16. Amel Mathé dit :

    Énorme bravo courage professionnalisme que dire de plus à part plus de personnels dans les ehpad ont en chie pour finir à l’heure sans trop de pression

  17. Bravo les filles! Je crois que dans ces moments là nos forces sont décuplées, on réfléchi pas et on fonce! Respect pour votre acte et votre sang froid

  18. La légion d honneur la est valable hélas la les infos s en fou , car l ephad c 90% non autonome ,!

  19. Respect et gratitude auprès de nos collègues .felicitations.

  20. C Est inadmissible d être 2 soignants avec 48 résidents orpea….. Voilà ou va l argent

  21. Orac Hohmann dit :

    Voilà notre solidarité nos bon coeur nous les soignants bravo

  22. toutes mes félicitations pour votre courage Mesdames, car il vous a fallu pour sauver les résidents de cet EHPAD quand on sait comment fonctionne la nuit la surveillance, tous couché donc dans leur lit ne pouvant souvent pas se lever seul…..je m’imagine l’horreur !

  23. La Legion d’Honneur pour les sauveteurs de ces personnes

  24. Bravo Mesdames pour votre courage. Je n ose même pas imaginer ce que vous et vos résidents avez dû vivre… Quel professionnalisme…

  25. Tata Carole dit :

    Oui énorme bravo car effectivement la nuit peu de personnel surtout en hepad respect collègues! ,!,,

  26. Grave vous avez assuré les filles ,surtout quand on sait que la plus part des personnes âgées son trrs dépendantes voir invalides.

  27. Mille bravos car quand on est du milieu nous savons qu’il y a peu de personnel la nuit dans les EHPAD donc mesdames vous êtes un bel exemple de courage et de professionnalisme

  28. Mille bravo les filles,je vous salue bien bas

  29. Ce qui est dommage… Qu’on ai pas parler de leur courage aux informations…. Bravo les filles

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
240 rq / 1,631 sec