Cash investigation. Actes médicaux inutiles : le cri d’alarme d’une infirmière

Dans cet extrait de "Cash investigation" diffusé lundi 14 septembre à 23 heures, une infirmière du service de réanimation d’un hôpital témoigne. Certains actes ne sont pas pratiqués pour le bien des patients, mais pour la bonne santé économique des établissements.

Assurance maladiePour des raisons financières, des hôpitaux pratiquent parfois des actes inutiles d'un point de vue médical. Ainsi, chaque jour, un patient en réanimation "rapporte" 800 euros à l’hôpital. C’est le principe de la tarification à l’activité adoptée dans le cadre du Plan hôpital 2007.

"Le patient est oublié"

La situation devient vraiment problématique lorsque les médecins décident de maintenir des patients en réanimation quelques jours de plus, par exemple en leur injectant de l’adrénaline. Un seul objectif : ajouter quelques centaines d’euros dans la colonne "recettes".

C’est ce que nous révèle, sous couvert d’anonymat, une infirmière du service réanimation d’un établissement hospitalier : "Le patient est oublié, c'est quand même lui qui est au cœur du système. C'est pour lui que je travaille, pas pour les financiers ou pour la direction."

Source : France 2
Pour revoir l'émission

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

31 réponses pour “Cash investigation. Actes médicaux inutiles : le cri d’alarme d’une infirmière”

  1. Ne tremblez plus l attention est détournée ce jour sur les idem et les kines les véritables responsables du déficit de la sécu!!! À vomir, encore le cas d une patiente que l on fait revenir pour son premier pst à la clinique où le soins sera pratiqué par une infirmière experte en hallux valgus!!! En voilà une spécialisation inventée de toute pièce pour piquer un peu de pepetes
    Ras le C…….

  2. Non c’est pas vrai ?
    Il y aurait donc des actes abusifs dans un optique comptable ?
    Il serait temps de le remarquer ^^
    Bienvenue dans monde du patient “Bancable”

  3. Actes inutiles ou abusifs (ex : sur des soins palliatifs…)

  4. en privé c est pas mal aussi…..les chirurgiens quui font revenir les patients pour refaire les pansements ……

  5. Ça fait longtemps que le lobby des pharmaceutiques est en force dans les bureaux de médecins et les hôpitaux….

  6. Jeanne Boyer dit :

    À quand les soldes dans les soins? Aller, aller aujourd’hui on brade les appendicectomies, 1200 euros tout compris….qui est preneur??? Bref… C’est désespérant

  7. Vive la T2A !!! Depuis que la notion de rentabilité a passé les portes de nos Hôpitaux tout à basculer ! Les paramédicaux ont été requalifiés en machine à soins à la chaîne ; les patients sont devenus des bandits manchots ; les médecins des acteurs de ce système “malgré eux”… ; nos DRH, des joueuses d’échecs qui font valser les pions que ns sommes par ci par là ; nos directions, un peu plus “perchées” qu’avant…au sens propre comme figuré !
    Et tout ce beans est orchestré par nos ARS, ministères, lobby des laboratoires…. etc…. On a jamais aussi mal soigné dans notre pays, et ça va pas s’arranger….

  8. “Bonjour et bienvenue dans le monde merveilleux de l’hôpital entreprise et de la consommation de soins”

  9. Ouais certains patients bénéficient de soins et examens inutiles pendant que d’autres cas juger non intéressant sont laisser à l’abandon!

  10. Jeanne Boyer dit :

    Terrible… Et pourtant tellement vrai!!! Pff…

  11. les infirmières n’ont que très peu de possibilité de s’exprimer là dessus vue qu’elles ne sont pas dieu heu médecin je voulais dire

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
242 rq / 1,679 sec