Marie-Claude Assaf, infirmière libanaise et lauréate de la médaille Florence Nightingale

À 66 ans, Marie-Claude Assaf, infirmière libanaise et vice-présidente de l'Association des infirmières diplômées de la Croix-Rouge libanaise a reçu la médaille Florence Nightingale, décernée chaque année par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Florence Nightingale

Florence Nightingale

Cette médaille récompense le courage et le dévouement exceptionnels des infirmières et infirmiers à travers le monde.

Elle peut aussi être décernée en reconnaissance de services exemplaires ou d'un esprit pionnier dans les domaines de la santé publique ou de la formation aux soins infirmiers.

Avec elle, 35 autres auxiliaires de santé et infirmier(e)s, originaires de 18 pays différents, ont été récompensés. Les lauréats ont été sélectionnés par une commission composée du Comité international de la Croix-Rouge, de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et du Conseil international des infirmières.

Le parcours de Marie-Claude Assaf a de quoi remplir deux vies, raconte le journal libanais L'Orient-Le Jour. La première commence brutalement sur le terrain en 1975. La guerre civile va précipiter sa formation, elle qui se prédestinait à une carrière classique d'infirmière enseignante après avoir obtenu son baccalauréat technique en soins infirmiers en 1970.

Elle devient alors infirmière de guerre. « Entre 1975 et 1990, nous étions comme coupés du monde. Nous n'avions aucun contact avec l'extérieur. Nous avons dû composer avec les moyens du bord », se souvient Marie-Claude Assaf.

En parallèle, elle donne des cours de secourisme et rédige, avec ses compagnons au sein de la commission des équipes secouristes, deux guides de formation, toujours enseignés dans les centres de secours de la CRL. Puis, elle devient coordinatrice pédagogique et administrative des sections de l'Institut de formation des infirmières de la Croix-Rouge à Baabda, au Liban.

En 20 ans, elle a suivi et entraîné près d'un millier d'infirmières.

Rédaction ActuSoins, avec L'Orient-Le Jour

Aucune française (ou français) ne fait partie des "médaillés". Voir la liste des lauréats 

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
233 rq / 2,553 sec