Le 15 pour le Samu, le 3682 pour la pénibilité….

| | mots clefs : , 4 réactions

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, et François Rebsamen, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, mettent en place, à partir du 3 novembre 2014, une ligne téléphonique et un site Internet consacrés à l’information et à l’accompagnement des salariés et des employeurs sur le Compte prévention .

Le 15 pour le Samu, le 3682 pour la pénibilitéConformément à la loi du 20 janvier 2014 qui garantit l’avenir et la justice du système de retraites, le compte entrera en vigueur le 1er janvier 2015 pour quatre facteurs de pénibilité (travail de nuit, travail répétitif, travail en équipes successives alternantes, travail en milieu hyperbare) ; les six autres facteurs entreront en vigueur le 1er janvier 2016.

Concrètement, tous les salariés (du privé, NDLR) exposés à des facteurs de pénibilité bénéficieront d’un compte personnel de prévention de la pénibilité. Chaque trimestre d’exposition à un facteur de pénibilité ajoute un point au compte ou deux points en cas d’exposition à plusieurs facteurs.

Les points peuvent être convertis en temps de formation pour sortir d’un emploi exposé à la pénibilité, en passage à temps partiel en fin de carrière avec maintien de rémunération ou en trimestres de .

Exemple : le travail de nuit (en application dès 2015).

Explication : un point par trimestre pour toute personne travaillant dans ces conditions 120 nuits par an minimum.

Exemple : Le travail en équipes successives alternantes (dès 2015)

Cyrienne Clerc (source Ministère de la santé)

Le 3682 permet désormais à tout salarié et à tout employeur de s’informer sur ses droits et sur les démarches liées au dispositif.Un site Internet dédié : www.preventionpenibilite.fr

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

4 réponses pour “Le 15 pour le Samu, le 3682 pour la pénibilité….”

  1. Little_asa dit :

    Le ministère invoque le passage en catégorie B (avec la hausse de salaire risible) pour dire que les agents du public n’ont pas besoin de compteur pénibilité.

    Je vois pas le rapport entre une réévaluation (risible) de mon salaire, et gagner des points retraite dû à un travail pénible.

    En gros, c’est “pourquoi vous demandez des cerises puisqu’on vous a donné des pommes?”.

    Ça me dégoûte de plus en plus d’être traitée comme du bétail. Ils tenteraient de tuer le service public pour arriver à la méthode américaine qu’ils feraient pas mieux!

  2. eusebe dit :

    Et puis dans le public, c’est bien connu, ce sont déjà des nantis…

  3. Parce que charité bien ordonnée ne commence jamais par soi même au niveau de l’état Aurore Lmn! On demande au privé ce qu’on ne fait pas dans le public…. Bah oui faudrait pas donner l’exemple non plus, ça coûte des sous! 😉

  4. Aurore Lmn dit :

    Pourquoi ne concerne-t-il que les employés du privé?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
254 rq / 2,052 sec