L’ex-infirmier de Liliane Bettencourt tente de se suicider

| 6 réactions

Alors que le procès pour abus de faiblesse à l'encontre de la milliardaire Liliane Bettencourt s'ouvre ce lundi à Bordeaux, Alain Thurin, l'ancien infirmier de Liliane Bettencourt, renvoyé pour abus de faiblesse, a tenté de suicider dans un bois dimanche par pendaison dans l'Essonne".

©GFreihalter/Creative commons

©GFreihalter/Creative commons                    Palais de justice de Bordeaux

Le tribunal, qui a appris l'information ce lundi matin, a indiqué qu'il ignorait "s'il est vivant ou décédé". Selon une source policière qui s'est confiée à l'AFP, l'homme âgé de 64 ans, qui n'a pas d'avocat pour le représenter au procès, serait "entre la vie et la mort". Il se trouverait à l'hôpital d'Arpajon (Essonne).

Il est poursuivi pour"abus de faiblesse", pour une disposition testamentaire de cette dernière au terme de laquelle il aurait bénéficié de 10 millions à sa mort.

Dix personnes, dont le photographe François-Marie Banier, l'ancien ministre Eric Woerth, ou encore l'ex-gestionnaire de fortune de l'héritière de L'Oréal, Patrice de Maistre, vont être jugés.

Cyrienne Clerc (avec AFP)

Alain Thurin et les révélations du Point (source AFP, octobre 2012)

Le Point avait en effet révélé en décembre dernier (2011, ndlr) que Liliane Bettencourt, alors conseillée par l'avocat Pascal Wilhelm, lui-même mis en examen dans cette affaire, avait fait un nouveau testament en août 2011. Elle y attribuait à l'Institut Pasteur des assurances-vie d'une valeur de plusieurs centaines de millions d'euros, qu'elle destinait précédemment à ses deux petits-fils, et dix millions d'euros à Alain Thurin.

Celui-ci, au service de Liliane Bettencourt depuis fin 2009 et très apprécié de cette dernière, avait servi d'intermédiaire dans le courant de l'année 2011 entre elle et Me Wilhelm, rédigeant notamment des courriels au nom de l'héritière de L'Oréal. Or une expertise réalisée en juin 2011 a déterminé que Liliane Bettencourt, qui aura 90 ans dimanche, n'avait plus toutes ses facultés intellectuelles depuis septembre 2006, jetant un doute sur tous les documents qu'elle a pu signer depuis cette date.

L'infirmier, qui a été reconvoqué par la juge d'instruction Cécile Ramonatxo en septembre, a expliqué en substance à celle-ci qu'il avait à plusieurs reprises refusé des cadeaux importants que souhaitait lui faire Liliane Bettencourt, réputée pour sa générosité à l'égard de son entourage, et qu'il n'avait découvert qu'il figurait sur le testament du mois d'août qu'au moment de la parution de l'article du Point, selon une de ces sources. Il aurait aussitôt demandé à Liliane Bettencourt de revenir sur sa décision, et celle-ci aurait alors signé une lettre de révocation du testament en ce sens, a-t-on indiqué de même source.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “L’ex-infirmier de Liliane Bettencourt tente de se suicider”

  1. Sansebastien dit :

    Vos commentaires et votre compassion honorent la profession infirmière toute entière.
    Merci pour elle…

  2. S’il avait vraiment voulu mourir , !! etant infirmier il sait exactement ce qu’il doit faire pour ça !!

  3. pour quelqu’un qui avait rien à se repprocher……….

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
192 rq / 1,883 sec