CHU de Nîmes : une plateforme opérationnelle de sortie

Le de Nîmes a annoncé le 17 mars le démarrage d'activité de sa Plateforme opérationnelle de sortie (Pos) afin d'améliorer le suivi du patient et son parcours de soin. Objectifs : "favoriser et sécuriser son retour à domicile ou lui proposer des solutions alternatives" et ainsi "éviter les hospitalisations inutiles ou les ré-hospitalisations".

CHU de Nîmes : une plateforme opérationnelle de sortieLe dispositif a été mis en place dans huit services avant d'être généralisé.

Quand un patient est médicalement sortant sans solution de sortie, ou lorsqu’un patient sortant est en situation de fragilités et nécessite un suivi téléphonique, la POS intervient en concertation avec les services de soins.

"Il s’agit pour son équipe pluridisciplinaire - composée d’un médecin, d’une responsable administrative, et d’une infirmière - de détecter précocement les fragilités médico-sociales induisant des sorties d’hôpital complexes après une hospitalisation, de les sécuriser en assurant un suivi téléphonique avec le patient, ses proches et son médecin traitant", explique le CHU.

"Le dispositif est particulièrement sécurisant dans le cas d’une personne présentant une dépendance fonctionnelle ou sanitaire", souligne le CHU grâce à l'organisation du relais avec les médecins et soignants libéraux.

Des projets individuels

"Chaque projet de sortie est une organisation singulière et individuelle", ajoute le CHU qui souligne l'importance d'une équipe dédiée pour "connaître la personne, son mode de vie, sa personnalité, sa situation familiale, sociale, économique, environnementale, professionnelle". Le travail s’appuie sur un outil d’évaluation qui aide au repérage objectif des situations de fragilité au sein des services.

Le dispositif permet également de tisser "des liens renforcés entre professionnels pour suivre l’évolution dans la structure de soins au mieux avec des documents d’évaluation écrits", de mieux orienter et intégrer la personne "dans les réseaux de services existants autour du domicile" et de planifier le suivi et les visites des différents intervenants : médecins, infirmiers, aides ménagers, kinésithérapeute,...

Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
202 rq / 1,324 sec