Hypnothérapie : la pratique en soin infirmier

Après deux ans de formation à l'hypnose ericksonienne, deux infirmiers libéraux ont intégré cette méthode dans leur pratique.

Hypnothérapie hypnose : la pratique en soin infirmierNous sommes infirmiers libéraux depuis dix ans dans la région rennaise (Bain de Bretagne). Au cours de ces années d’exercice, nous avons réalisé une grande variété de soins.

Nous avons fait le constat que pour une grande partie de ceux-là, notamment les plus douloureux et les plus anxiogènes (brûlures, ulcères de jambes, ablation de fils,…), nous n’apportions pas une réponse satisfaisante pour le patient.

Bien-sûr, nous maîtrisons, la technique du soin, mais la prise en charge de la douleur et de l’appréhension du patient, qui sont indispensables à la réussite du soin, sont parfois difficiles à contenir. Nous avons été formés à la réassurance et à l’écoute active, mais nous avons constaté les limites de ces pratiques.

Nous avons alors décidé de rechercher une méthode complémentaire qui apporterait plus de confort à nos patients. En nous plongeant dans l’actualité, nous avons pu lire nombre d’articles faisant émerger la pratique de l’hypnose médicale au sein des cliniques et hôpitaux dans le cadre d’anesthésie avant chirurgie et dans la gestion du stress dans les services d’urgences.

L’hypnose clinique est une modification temporaire de l’état de conscience, situation durant laquelle l’attention et la perception de l’environnement sont atténués. Utilisée par le Dr P.Broca (précurseur de la neurologie moderne) au 19ème siècle, elle permet au patient d’être directement en relation avec son corps et sa pensée.

Soulager le stress, la douleur et l'anxiété

Il s’agit d’une thérapeutique composée de suggestions lancées de manière indirecte dans le but de soulager le stress, la douleur, l’anxiété.

Renseignements pris auprès d’un médecin généraliste formé par IMHER (Institut Milton Erickson du Rhône), nous avons décidé de suivre cette formation en hypnose éricksonienne clinique.

Après deux ans de formation, nous sommes en mesure d’intégrer pleinement cette méthode dans notre pratique d’infirmier. Pour une durée plus ou moins longue, en fonction des besoins, nous pouvons amener le patient volontaire pour cet exercice, vers un état d'hypnose.

Cela apporte au patient un apaisement qui rend les soins plus confortables, et permet d’optimiser les résultats et de potentialiser le traitement du médecin. Le champ de compétence de l’hypnose clinique étant vaste, il est possible de l’appliquer lors de différents soins :dans le cadre de douleurs chroniques, de saignées, d’ulcères,…

L’hypnothérapie médicale pouvant s’adresser au plus grand nombre, dans des contextes autres que celui des soins somatiques, nous aspirons à développer notre pratique pour la prise en charge d’autres troubles. Par conséquent, nous nous apprêtons à ouvrir un cabinet, parallèlement à notre activité d’infirmier, et ainsi nous établir en tant qu’hypnothérapeute.

 Viviane Lallemant et Alan Le Corf, infirmiers

Pour aller plus loin : formation DPC continue en Hypnose

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Hypnothérapie : la pratique en soin infirmier”

  1. Ca fait belle lurette que des non médecins pratiquent l’hypnose à travers le monde… Faut s’ouvrir au monde les amis…

  2. disons que ça fait plus sérieux si c’est un médecin qui le pratique !!

  3. je pensais que c était réservé aux médecins l hypnose !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
247 rq / 1,919 sec