Hôpitaux : baisse des salaires nets moyens en 2011

D’après l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), le salaire net moyen en équivalent-temps plein (EQTP) dans le secteur hospitalier public (SHP) a augmenté en 2011 de 1,5 % en euros courants, ce qui se traduit par une baisse de 0,6 % en euros constants, après prise en compte de l’inflation.

Infirmière hôpital salaire

Ce salaire atteint 2 210 euros nets (2610 euros bruts) par mois. L’évolution entre 2009 et 2010 avait déjà été négative (également – 0,6 %).

Ce calcul ne comprend pas les bénéficiaires des contrats aidés, les internes, les externes et les résidents.

Dans la fonction publique territoriale (FPT), le recul des salaires nets en euros constants est encore plus marqué : - 0,8 % en euros constants.

Dans la fonction publique d'Etat (FPE), les salaires nets stagnent (-1 % en euros constants, 2430 euros).

Ces écarts entre les trois versants de la fonction publique s’expliquent essentiellement par « des structures très différentes en termes de catégories statutaires, sexe et âge. Ainsi, dans la FPE, près de six agents sur dix appartiennent à la catégorie A, alors que ce n’est le cas que de trois agents sur dix dans le SHP et d’un agent sur dix dans la FPT. À l’inverse, les trois quarts des agents de la FPT et la moitié de ceux du SHP sont de catégorie C », souligne l’institut de statistiques.

L’Insee affine ce calcul au travers d’un autre statistique concernant l’évolution de la rémunération moyenne des personnes en place (RMPP). En effet, « en raison de l'importance des mouvements des agents (entrées dans la fonction publique, sorties, changements d'employeur) et des modifications de quotité de travail, seuls les deux tiers des agents sont présents pendant la totalité des années 2010 et 2011 chez le même employeur et avec la même quotité de travail ».

En ne prenant en compte que les agents en place l’année précédente, le salaire net dans la fonction publique hospitalière est en hausse de 3,3% en euros courants et de 1,1% en euros constants. Une hausse plus marquée que dans les autres services de la fonction publique.

Une hausse qui peut s’expliquer par le début du reclassement d'une partie des infirmiers de la catégorie B vers la catégorie A. « Dans la FPH, 28 % des agents relèvent de cette catégorie fin 2011, contre 18 % fin 2010. Cette forte augmentation est due à la réforme Licence-Master-Doctorat de 2010, qui conduit à un reclassement en catégorie A de la moitié des infirmiers, auparavant classés en catégorie B », souligne l’Insee.

Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

5 réponses pour “Hôpitaux : baisse des salaires nets moyens en 2011”

  1. et dans le secteur hospitalier prive c est 0% d augmentation donc avec l inflation et les charges qui ont augmente c est moins des sous qu avant

  2. G jamais été douée en maths mais là on se fait avoir profond !!!

  3. la rèalitè que personne ne veut voir ; les salaires du public baissent :

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
232 rq / 2,491 sec