Vaccination : les infirmières libérales ont un rôle à jouer

Permettre aux infirmières d’effectuer les vaccinations pour améliorer la couverture de la population, les syndicats y sont favorables, mais à condition que l’indépendance de la profession soit respectée. Ils sont donc opposés à l’une des pistes  lancées par Marisol Touraine lors d’un débat au Sénat, le 23 avril dernier : « autoriser la vaccination par un infirmier au sein d’une pharmacie ».

Infirmière libérale vaccination« Et pourquoi pas dans un cabinet vétérinaire ou chez le dentiste (…) Cette proposition sous-entend, au final, que les infirmières ne peuvent contribuer à la politique de santé publique qu’en étant placées sous la délégation de « docteurs » : qu’ils soient médecins ou pharmaciens”, s’exclame le SNIIL (Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux).

« Nos technocrates s’efforcent de rechercher des solutions alternatives compliquées à des problèmes déjà parfaitement résolus : la vaccination par les infirmières libérales dans leur cabinet ou au domicile de leur patient », estime, de son côté l’ONSIL (Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux) qui rappelle que les infirmière libérales sont réparties sur tout le territoire français bien au-delà des cabinets médicaux et même des pharmacies (plus de 57 100 cabinets infirmiers, contre 22 635 pharmacies),

Même réticence à l’Ordre : cela  « reviendrait à élargir un droit tout en le limitant. Ces professionnels parfaitement compétents doivent pouvoir pratiquer leurs missions au sein même de leur lieu d’exercice – cabinet d’infirmier libéral, hôpital, PMI, établissement scolaire... D’autant que tout lien de subordination ou de salariat entrerait en conflit avec l’indépendance du travail des infirmiers, » estime Didier Borniche, président du CNOI.

Des professionnels compétents

« Les infirmières ont aussi fait depuis longtemps la preuve de leur efficacité dans le domaine de la vaccination », note le SNIIL, rappelant qu’aux Etats-Unis, où les infirmières vaccinent « en toute autonomie », « de très fortes croissances de la couverture vaccinale « (+44% pour la grippe et +50% pour les infections à pneumocoques) (1) ont été obtenues.

« La vaccination n’est pas un geste qui nécessite le recours à des compétences médicales », assure le docteur Claude Soutif, président du Comité départemental d’éducation pour la santé du Vaucluse, cité par la FNI (Fédération nationale des infirmiers). Ce dernier est favorable à l’élargissement du cercle des vaccinateurs aux infirmières pour autant « que leur formation initiale et continue soit adaptée et le signalement des effets indésirables rigoureusement effectué ».

Les infirmières bénéficient d’un atout majeur, leur lien de proximité et de confiance avec les patients et les familles, soulignent l’ensemble des syndicats. « En outre, obtenir le consentement du patient à la vaccination demande un temps d’information et d’explication que les médecins ne peuvent pas toujours consacrer pendant la consultation médicale », indique la FNI.

Les syndicats infirmiers demandent donc à Marisol Touraine, de manière quasi-unanime, de revoir sa copie, en collaboration avec les représentants des professionnels de santé. « La porte d’entrée serait peut-être la voie du terrain et la mise en œuvre, en région, d’expérimentations d’une délégation de vaccination sur protocole aux infirmières. Nous pouvons agir dès aujourd’hui sans attendre la réforme de notre système de soins et, surtout, sans entrer en compétition les uns avec les autres », indique Philippe Tisserand, président de la FNI.

Marisol Touraine a également évoqué la possibilité de permettre aux sages-femmes de vacciner l'entourage des femmes enceintes ou le regroupement des professionnels au sein des maisons de santé comme le moyen de "fluidifier le parcours vaccinal". Autre projet : mettre en place un calendrier de vaccins électronique.

Claire Dubois

(1) « Interventions to Improve In?uenza and Pneumococcal Vaccination Rates Among Community-Dwelling Adults : A Systematic Review and Meta-Analysis », by Lau, Hu, Majumdar, Storie, Rees, Johnson, in Annals of Family Medicine, vol. 10, n°6, November-december 2012.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
256 rq / 1,668 sec