Vaccination : l’Ordre Infirmier favorable à l’élargissement de la pratique infirmière

Quelques jours après l’intervention de Marisol Touraine devant le Sénat au sujet de la politique vaccinale de la France, l’Ordre des Infirmiers qui avait formulé dès octobre 2012 des propositions pour l’élargissement du droit des infirmiers à vacciner sans prescription médicale, avance des pistes concrètes pour l’amélioration de la couverture vaccinale.

 

Vaccination : l’Ordre Infirmier favorable à l’élargissement de la pratique infirmière« Je me réjouis de voir que ce sujet stratégique a été entendu par le ministère. Les infirmiers peuvent déjà vacciner contre la grippe saisonnière certains patients, âgés de plus de 65 ans ou atteints de certaines pathologies. Or ce sont justement les 18-64 ans qui sont les moins couverts ! Mettre fin à cette contradiction serait une mesure pragmatique de bon sens, dans un contexte où la prévention apparaît comme une clef pour la réussite des politiques de Santé » explique Didier Borniche, président de l’Ordre.

« À l’heure où s’engage en France et en Europe une réflexion sur l’élargissement des compétences des professionnels de Santé, autoriser les infirmiers à pratiquer plus largement des soins qu’ils maitrisent déjà semble même une évidence. »

Garantir l’indépendance des professionnels

Si les membres du Conseil de l’Ordre affirment leur volonté de collaborer avec la ministre de la Santé pour, notamment, approfondir les « pistes en cours d’expertise » mentionnées au Sénat, ils rappellent que l’indépendance des professionnels ne saurait être remise en question.

« N’autoriser les infirmiers à administrer des vaccins qu’au sein de structures telles que des pharmacies, comme cela a semble-t-il été suggéré par la ministre, reviendrait à élargir un droit tout en le limitant. Ces professionnels parfaitement compétents doivent pouvoir pratiquer leurs missions au sein même de leur lieu d’exercice – cabinet d’infirmier libéral, hôpital, PMI, établissement scolaire... D’autant que tout lien de subordination ou de salariat entrerait en conflit avec l’indépendance du travail des infirmiers, » poursuit Didier Borniche.

Ce dernier sollicite auprès de la ministre de la Santé une réunion de travail sur l’optimisation des compétences des infirmiers et l’accompagnement leurs missions de prévention et d’éducation.

Rédaction Actu Soins
Source : communiqué de l’Ordre national infirmier

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

10 réponses pour “Vaccination : l’Ordre Infirmier favorable à l’élargissement de la pratique infirmière”

  1. sananafleur@hotmail.fr dit :

    Il faudrait peu-être refléchir à notre rôle propre qui est sous tutelle,nous n’avons aucun libérté à le mettre en place sans l’accord du Medecin que ce soit en structure ou Ailleurs, je prends l’exemple de la DSI elle reléve de nos compétences pourquoi nos compétences sont mises en BERNE le rôle INFIRMIER est écrasé par la non reconnaissance : nos difficultés sont les mêmes depuis des SIECLES, toutes les professions Paramédicales sont mieux reconnues que la nôtre et pourtant nous avons un rôle pivot,mais il sert uniquement de tampon,avant de se pencher sur la vaccination il faudrait nous faire reconnaître en tant que RESPONSABLE, CAPABLE , EFFICACE et QUE NOUS AYONS LA LIBERTE ABSOLU à oeuvrer dans notre ROLE PRORE qui reste GRANDIOSE

  2. spi_t dit :

    quand mr Borniche parle de sujet stratégique et d’expertise j'”ai peur
    élargissement des competences? lesquelle? Faire le boulot et ne pas etre payer pourqoui pas retourner aux Ordres religieux et remetre soutane et cornettes?

  3. ide54_78 dit :

    vacciner ? faire des renouvellements ?

    avant de vouloir péter plus haut que son trou, ces soi-disant représentants feraient mieux de s’intéresser à ce qu’est VRAIMEMNT notre quotidien. Avant de pouvoir faire des actes en plus, je voudrais déjà du temps en proportion pour faire mon taf correctement !!!

  4. thierry golle dit :

    promouvoir notre profession consisterait donc à autoriser les infirmier(e)s à pratiquer des actes médicaux en low cost ?
    avec quelle formation ? quelle reconnaissance salariale ?
    Allons nous aussi faire appel à nous pour combler les déserts médicaux ? ; remédier aux carences de l’offre des soins médicaux ( géographique mais aussi des petits acts médicaux en tout genre ) ?
    qu’en pense l’ordre des médecins sur ces glissements de tâches qui se profilent dans tous les secteurs ?
    Que les pouvoirs publiques s’occupent d’abord de reconnaitre notre métier à sa juste valeur ( savoir, savoir faire, responsabilités, contreintes dues à la fonction ..) , ce qui passe par une reconnaissance salariale , avant de nous autoriser à réaliser des actes médicaux pour lesquels nous ne sommes pas formés .
    je suis déjà en exercice illégal de la profession d’infirmier car non inscrit à l’ordre ! alors je ne vais pas etre en plus en exercice illégal de la profession de médecin.

  5. infirmier masque dit :

    l’oni est tout sauf représentatif des infirmières – que borniche et ses copains retournent bosser dans les services – là ou ilmanque des bras infirmiers pour le bien des patients – z’ont déjà oublié la lettre d’Adain ? – z’ont déjà oublié la lettre des 4 démissionaires de l’an dernier ? – z’ont aussi oublié les plaintes de résilience ? – sont devenus autistes à l’ordre infirmier ? – avec des bureaucrates payés plus de 7000 euros quand moi je plafonne à 1950 au bout de 32 années au chevet du patient ?

  6. eusebe dit :

    Borniche tente d’allumer un contre-feu avec son histoire de vaccinations, mais personne est dupe, son joujou crame de partout ; et je vois mal le ministère recruter des conseillers pour approfondir les “pistes d’expertise” quand on a vu quels genres d’experts ont rédigé le code de déontologie…

  7. onialapoubelle dit :

    Borniche se réjouit ? Il va tomber de la merde ? Quid des informations sur les comptes et les bilans financiers de l’ordre infirmier ? Quid des plaintes déposées contre l’ordre infirmier et consorts pour escroquerie en bande organisée et usurpation de la qualité professionnelle d’infirmière ? Quid des dossiers mafieux qui stagnent ici et là dans les chambres disciplinaires de l’ordre infimier contre les infirmières ? Etc, etc, etc …

  8. eusebe dit :

    Quelle audace ! Quelle prise de position ! Borniche essaie de faire parler de son ordre, il ferait mieux de communiquer sur ses finances et les démissions en cascade : pitoyable !!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
245 rq / 1,999 sec