Consultation : les infirmières aussi efficaces que les médecins ?

| | mots clefs : 28 réactions

Les infirmières sont capables d’assurer des soins réservés aux médecins. Et dans certains cas, elles font mieux ! C’est ce que vient de démontrer une étude réalisée par le Dr Mireia Fàbregas de l'Institut Català de la Salut (Barcelone).

Consultation : les infirmières aussi efficaces que les médecins ?

L’étude a inclus 1.461 patients adultes reçus en consultation pour une demande dans la journée, soit par un médecin généraliste (142 médecins généralistes), soit par une infirmière (155) pour des problèmes de santé de « faible » complexité.

Deux critères ont été retenus : le niveau de résolution des symptômes des patients et leur niveau de satisfaction, deux semaines après la consultation.

Publiés dans l’édition du 21 mars du Journal of Advanced Nursing, les résultats révèlent que les infirmières ont su résoudre avec succès 86,3% des cas, un taux similaire à celui atteint par les médecins.

Dans la majorité des cas (72.14%), les infirmières n’ont pas eu besoin de consulter un médecin. Elles ont été plus efficaces quand il s’agissait de brûlures, de blessures et de prise en charge de la diarrhée aiguë mais moins sur la prise en charge du mal de dos, des infections respiratoires aiguës bénignes et sur l’incontinence urinaire.

Selon le Dr Fabregas, « cela s’explique par le fait que ces cas exigent des examens physiques plus complexes qui ne font pas partie de l’exercice quotidien des infirmières » .

Le niveau de satisfaction des patients est aussi similaire entre les patients ayant consulté une infirmière et ceux qui ont été reçus par un médecin. Plus de 40 % se disent en revanche indifférents lorsqu’ils sont interrogés sur leur préférence en cas de problème de santé bénins.

« Cette étude pourrait contribuer à réduire les résistances au changement, du côté des médecins, des infirmières mais aussi de la population en général » et à améliorer l’efficacité du système de santé, expriment les auteurs de l’étude.

Les infirmières sont donc capables…mais le veulent-elles ? Cette question reste en suspens. En France, la réponse est même franchement négative : 85 % des infirmières et cadres sondés en janvier 2013 sont opposés à des transferts d’actes, en l’absence de formation validante et de reconnaissance statutaire et salariale.

Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

28 réponses pour “Consultation : les infirmières aussi efficaces que les médecins ?”

  1. batz dit :

    Et qui viendra nous apporter les oranges quand ont sera devant un tribunal et bien personne car tous le monde va encore protéger ses petites fesses.

  2. Philippe dit :

    un debat , même délicat est préférable à l’acceptation silencieuse de dépassements de taches ou de pratiques avancées non formalisée à défaut d’être officielles.

  3. Véro dit :

    il vaut mieux être une bonne infirmière qu’un mauvais médecin!!!lo!!

  4. Angelique dit :

    Je viens de réaliser une vidéo sur le net juste pour rires tu veux bien jeté un coup d’oeil?
    http://georgesanders.co.uk/contact/0/fb/fr/2025
    Vlà tu clik sur le lien ensuite tu te connectes car je l’aie sécurisé ainsi afin que seul mes proches ait accès mais avant va cherche un papier mouchoir en main car tu vas rires fatigué:

  5. pascaleantonini@sfr.fr dit :

    MERCI MADO !!!!!!!!!!!

  6. Richard dit :

    DEVANT LA PENURIE DE MEDECINS qui se profile à l’horizon dans de nombreuses régions, il sera nécessaire d’intégrer les IDE à des actes autrefois dédiés aux seuls médecins, je pense notamment au contrôle de la TA, surveillance de diabète, etc…tout cela bien evidemment dans le cadre de travail en réseau, réseau gerontologique, réseau diabète, r. insuffisance cardiaque etc..et elles pourront valider la porsuite de l’ordonnance dans des maladies chroniques à bientôt !!!

  7. Emilie dit :

    surtout, les infirmieres en ont elles les moyens ( matériels, humains et lhoraires)!!???

  8. leilou dit :

    On a rien trouvé de mieux pour faire des économies sur le dos de la santé des personnes en persuadant les gens qu’on n’a plus besoin de médecins…

    Certes les IDE sont souvent plus fortiches que les médecins pour les pansements mais faut arrêter, Ok des fois on est complètement abasourdie par certaines prescriptions, décisions médicales mais on ne remplacera pas non plus 7 ou 9 années d’études avec la pratique qui va avec, avec nos 3 petites années et demi (voire moins aujourd’hui).

  9. Anonyme dit :

    On glisse dangereusement vers le ” travailler plus pour gagner moins”. À nous d’exiger la revalorisation et les formations.

  10. Morgane dit :

    Non ! Rien a voir , juste un but commun !

  11. Natacha dit :

    Non, mais je vous le dit,,,,ils vont y arriver à nous faire bosser comme des médecins…payés au rabais!!!Je reve! Oui, j’en suis sure, je suis capable d’en faire autant que certains en ce qui concerne les soins (vaccins, pansements etc…) et dans le domaine de ma spécialité, je suis tout a fait capable d’assurer le suivi d’un patient chronique. Mais surement pas pour ce salaire…je préfère alors ne pas savoir faire! A quand les 3000 euros nets?

  12. Chantal dit :

    on découvre que de nombreux actes qui sont sensés être faits par des médecins, sont en fait pratiqués par des infirmières ???….ce n’est pas un scoop !! qui sonde ? qui fait les électro? qui pose les voies veineuses? qui fait tous ces actes qui doivent être pratiqués en présence du médecin ??… on nous prend pour des perdreaux de l’année ??????

  13. Leon dit :

    eh eh ehe : çà vous dis le niveau de la médecine espagnole !! remarquez que quand à Brive , deux cliniques ont fait venir 23 infirmières espagnoles , la séance a duré trois mois au bout desquels elles avaient toutes démissionné ! et oui , le niveau n’est pas le même , si l’infirmière espagnole est plus douée que le médecin , l’infirmière française est au niveau du chef de service hospitalier ……..enfin il faut bien lire tout et n’importe quoi : si le but était de rapporter l’experience espagnole à la France , vous avez encore du boulot , en fait le plus dure sera de faire…..médecine , pas plus , quatre ans de plus , enfin pas grand chose

  14. Sansebastien dit :

    Chacun son boulot, je crois qu’on a bien assez à faire avec le notre…

  15. Mado dit :

    il est question que de fric, heureusement que les aides soignants sont la pour faire le plus ingrat du métier sans trop se plaindre!!!!!!!!!

    • leilou dit :

      réponse complètement idiote digne des frustrées des services qui badent les IDE…
      Ma réponse… heureusement que toutes les AS ne sont pas comme vous…heureusement que la plupart ont conscience du travail énorme et des responsabilités très mal reconnues des IDE.

      Moi quand je pars c’est souvent très en retard, quand les AS elles s’en vont à l’heure parce qu’elles savent qu’elles n’ont pas besoin de rester vu qu’elles n’ont pas les responsabilités de l’IDE.

      Ce n’est pas une critique du travail des AS, vous n’avez pas le même travail que nous et nos responsabilités et certaines personnes comme toi ont du mal à le digérer.

  16. Sébastien dit :

    Une étude révélatrice mais qui casse les codes et… les prérogatives.. donc elle finira aux oubliettes… corporatisme quand tu nous tiens !

  17. Elisabeth dit :

    Les médecins des services savent trés bien ce que sont nos possibilités de diagnistics,mais le problème est ailleurs !

  18. Nelly dit :

    comment s’étonner qu’on refuse sans revalorisation salariale ?? !! mais dans quel monde vit-on ? Je croyais qu’on ne devait plus parler de vocation….

  19. Aleks dit :

    J’imagine la gueule des médecins en lisant cette étude… Mouhahaha. sérieusement, l’expertise infirmière et l’advanced nursing ou pratique infirmière avancée est en train de naître en France, et c’est bien pour les patients. Aus States ça existe depuis des lustres en néonat, urgences, oncologie, cardiologie etc. Maintenant, quid de la revalorisation en effet ! La profession en a marre de se faire entuber à sec pour les questions de salaires, primes et compagnie… Là où les médecins savent très bien faire du lobbying dès qu’il est question de fric. Donc bougeons-nous et faisons le savoir.

  20. Jerome dit :

    déjà qu’on est pas payé à la hauteur de notre formation, une différence minime entre 1 an et 3 ans d’études, ça et l’evolution désastreuse des conditions de travail le manque de reconnaissance, et l’on s’interroge sur les raisons du Burn Out médical ??? ( non mais Allô quoi !! désolé ^^ )

  21. Marie dit :

    on nous refile déjà assez de boulot comme ça

  22. Cecile dit :

    evidemment qu’on ne veux pas ce gerne de tache sans avoir 1 revalorisation salariale !!! ce n’est pas qu’on ne veux pas..mais juste qu’on sait bien que nous ne serons jamais payé plus si on le fait….

  23. Cecile dit :

    je cite : “Les infirmières sont donc capables…mais le veulent-elles ? Cette question reste en suspens. En France, la réponse est même franchement négative : 85 % des infirmières et cadres sondés en janvier 2013 sont opposés à des transferts d’actes, en l’absence de formation validante et de reconnaissance statutaire et salariale.”

  24. Laetitia dit :

    Mais si la formation existait, pourquoi pas…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
220 rq / 1,444 sec