“Marée Blanche” de médecins et d’infirmières à Madrid

Contre les privatisations et les coupes budgétaires, une « marée blanche » de dizaines de milliers de médecins, infirmières et personnels des hôpitaux a envahi dimanche les rues de Madrid, aux cris de « santé publique », « la santé est un droit, nous allons lutter ».

"Marée Blanche" de médecins et d'infirmières à MadridEn tête de la , qui rassemblait des cortèges venus de tous les hôpitaux de la capitale espagnole, un cri de colère: « la santé publique ne se vend pas, elle se défend ».

Depuis plusieurs semaines, une vingtaine d'hôpitaux de Madrid et de sa région sont occupés par le personnel, pour dénoncer la décision du gouvernement régional de privatiser six de ces établissements dans le cadre des coupes budgétaires prévues en 2013.

Une mesure qui a mis le feu aux poudres, alors que le secteur de la santé paye déjà au prix fort la politique de rigueur mise en oeuvre par le gouvernement de droite de Mariano Rajoy, engagé dans une chasse drastique au déficit public.

« Nous sommes là pour deux raisons, parce que les coupes budgétaires portent préjudice aux services médicaux pour les citoyens, et parce que les conditions de travail du personnel empirent », résume Jaime Rodriguez, un jeune médecin de 33 ans, spécialiste en gériatrie, de l'hôpital de Leganes dans la banlieue de Madrid.

Pour les médecins et infirmières, la politique d'économies se fait déjà sentir dans les hôpitaux madrilènes: Jaime Rodriguez donne l'exemple « d'un patient de 90 ans qui a dû passer cinq jours aux urgences parce qu'il n'y avait aucun lit de libre » dans un service.

« Les coupes sont visibles dans l'approvisionnement en pharmacie. Certains malades doivent réclamer pour obtenir leur traitement », témoigne aussi Daniel Domingo, gastro-entérologue de 34 ans à l'hôpital de Parla, en banlieue, qui est venu lui aussi manifester en blouse blanche.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

7 réponses pour ““Marée Blanche” de médecins et d’infirmières à Madrid”

  1. Anne-marie dit :

    Attention avec les abrégés car ce SISA là peut me faire du tord (nom de famille!!!)donc…. notez svp S.I.S.A. merci!!!

  2. Aleks dit :

    David : concrètement les SISA ça va resssembler à quoi ?

  3. Anonyme dit :

    Marisol Tourraine n’avait pas l’air favorable à ça ce matin, David. a suivre dans les actes.

  4. David dit :

    Si la loi de création des équipe de soins demandée par les mutuelles passent les choses iront très vite.
    S’appuyant sur la démarche qualité et l’évaluation des objectifs qui leur seront demandés les maisons médicales et autres SISA n’auront d’autre solution que de devenir les bras armés des mutuelles pour continuer à exister.…
    Les professionnels des maisons médicale seront donc des « salariés » des mutuelles
    Et les patients devront aller vers ces centres s’il veulent être remboursés.

  5. Veronique dit :

    Ce qui est paradoxal, ici, c’est que, quand on est en libéral, on nous dit que l’hôpital va nous prendre tout notre boulot et que, quand on est à l’hôpital, on nous dit que tout va passer dans le privé! On en déduit quoi?

  6. Carine dit :

    Les soignants de France st en train de se regrouper !! un groupe sur FB a été créé ” ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes ” , un mouvement se prépare , je vous invite à venir voir . Bon dimanche et bon courage à ceux qui bossent !

  7. Anonyme dit :

    Il est peut être temps de s’y mettre nous aussi, non ?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
229 rq / 1,435 sec