Une infirmière libérale soupçonnée d’avoir escroqué pour 1 million d’euros la CPAM

Une infirmière libérale installée à Beuvrages (Nord), soupçonnée d'avoir escroqué la CPAM à hauteur d'un million d'euros durant ces trois dernières années, devait être présentée mercredi matin à un juge de Valenciennes en vue de sa mise en examen, a-t-on appris de sources concordantes.

Une infirmière libérale soupçonnée d'avoir escroqué pour 1 million d'euros la CPAML'infirmière, âgée de 46 ans, qui a reconnu les faits lors de sa garde à vue, devrait être mise en examen pour escroquerie et blanchiment, selon le parquet de Valenciennes, qui va demander son placement sous mandat de dépôt.

Son compagnon, un animateur sportif du Douaisis âgé de 41 ans, qui devait être déféré avec elle, devrait être mis en examen pour recel et placé sous contrôle judiciaire.

Tous deux inconnus des services de police, ils avaient été interpellés lundi matin, selon une source proche de l'enquête.

Cette fraude massive à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) du Hainaut s'étalerait de 2009 à avril 2012, date à laquelle l'organisme avait déposé plainte auprès du procureur de la République de Valenciennes, qui avait co-saisi la division financière de la police judiciaire de Lille et le GIR (groupe d'intervention régional) Nord/Pas-de-Calais.

Au cours de l'enquête, la Carmi (régime de sécurité sociale des mineurs) a porté plainte pour des faits d'escroquerie à hauteur de 200.000 euros, portant le préjudice à un million d'euros au total.

Actes fictifs, ordonnances falsifiées, les fraudes existaient peut-être depuis plus longtemps, mais en raison de la prescription, l'information judiciaire ne peut remonter qu'à trois ans.

L'infirmière libérale a reconnu des fausses cotations et des doubles cotations, qui pouvaient porter ses temps de visite à 37 heures par jour.

L'argent ainsi récolté était flambé par le couple dans des véhicules de luxe et de collection, dans l'achat de vêtements de luxe et de bijoux.

Plusieurs perquisitions ont par ailleurs été menées au domicile du couple ainsi que dans d'autres appartements dont ils étaient propriétaires, selon la source proche de l'enquête.

Il y a moins d'un an, une infirmière installée à Condé-sur-l'Escaut (Nord), à une quinzaine de kilomètres à peine de Beuvrages, avait déjà été mise en examen pour des faits similaires, à hauteur cette fois de 700.000 euros.

Rédaction ActuSoins, avec AFP

Litiges et indus : les infirmiers libéraux face aux CPAM

Les Infin’idels lancent une chaîne de solidarité pour aider Emilie, infirmière libérale

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

35 réponses pour “Une infirmière libérale soupçonnée d’avoir escroqué pour 1 million d’euros la CPAM”

  1. denis29 dit :

    j’aime pas trop qu’on parle en mon nom ,c’est trop facile de se reclamer de “tous ses collègues” pour dans la foulée promouvoir on ne sait quelle chose soit disant representative…

    • Sansebastien dit :

      Calme toi un peu! cela te rendrait plus crédible.
      Tu n’as même pas le sens de l’humour, tu confonds tout. Ton combat politique contre l’Ordre sur lequel nous n’avons pas la même vision finit par rendre ridicule tes commentaires dés que je m’exprime sur un quelconque sujet.
      Crois tu réellement que nous avons autant de divergences sur notre exercice professionnel? Je t’espère plus intelligent que ça.
      Alors la prochaine fois que tu souhaite m’écrire une nouvelle remontrance, n’emm… pas les lecteurs de cette rubrique et réponds à moi seulement.
      Pour cela, tu cliques sur “répondre” et non “réagir”.

      • denis29 dit :

        salut sanseb’ ,c’est pas moi qui me jette sur tous les os qui passent. En effet ,ta contribution , si elle se voulait humoristique (?) n’etait ni plus ni moins que le reflet de tes remarques habituelles. Je crois en effet que nous avons de bien profondes divergences ,y compris sur notre pratique . Ta façon de parler au nom de ceux qui ne t’ont rien demandé,par exemple , nous rend incompatibles ,en effet. Ah , c’etait de l’humour ? Aaaah.
        C’est pourtant bien ce que veut faire l’ordre , non, parler au nom des autres , les 400 000 qui n’en veulent pas y compris? Ordre que tu mets tant d’ardeur à défendre alors que c’est lui l’agresseur.
        Quant à tes jugements sur mon intelligence, saches que je m’en tamponne .
        Enfin , je n’emmerde pas plus les lecteurs de cette rubrique que toi.

  2. Sansebastien dit :

    Toutes mes consoeurs et confrères Libéraux se joignent à moi pour adresser nos plus vives félicitations à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Hainaut qui a sû réagir avec célérité et discernement face à cette fraude.
    Nous espèrons bien entendu que l’ensemble du personnel et de la Direction seront promus à des échelons supérieurs avec l’évolution de traitement qui se doit!!!
    PS: un Libéral qui fait plus de 100 000 euros de chiffre d’affaire par an devrait être systématiquement controlé, cela éviterait de jeter l’opprobe sur toute un pan de notre profession
    Merci pour elles et pour eux!

  3. Sandrine dit :

    A nous on nous rechigne à nous payer 2 e 50 de deplacement pour une prise de sang chez personne de 90 ans”car ce n’est pas écrit sur l’ordonnance”…et des médecins en secteur2(généralistes)se permettent en toute bonne conscience de facturer 66e une visite à domicile…comment ne pas être écoeurés..!!

  4. Sébastien dit :

    Idem pour certains kinésithérapeutes. Les psy qui refusent les chèques au nom de la thérapie ! Pas assez de contrôle !

  5. Isabelle dit :

    j espère qu elle n en n est pas fière !!!! Ca pourrit à ce point l argent……. tu vas payer ma belle car la cpam les urssafs les impots c est pas des gens qu il faut sous estimer Bon Courage et pas de pitiè pour ce genre de collègues.!!!!!!

  6. Béatrice dit :

    dèsolant bien sur mais quand la valeur de notre mètier est à ce point dèvaluèe à l’hopital comme ailleurs que dire ? Ce qui choque par contre c’est dans quoi est allè l’argent visiblement pas dans l’utilitaire encore moins dans l’humanitaire : pas grand chose pour excuser quand mème .

  7. Sylvie dit :

    faut pas se mentir ; en tant qu’infirmière, c’est en libéral qu’on en vit le mieux (du moins, en activité parce que pour la retraite, vaut mieux le public) et je suis d’accord avec sandrine, burn out dans un service, on change et on revit (pendant un temps), on change de structure , il y en a tellement…. mais en libéral, on ne compte plus les heures passées devant l’ordi pour la paperasse, les vacances que l’on a plus , les arrets maladies que l’on a plus, etc…. si on fait le compte, pas sure d’avoir fait le bon choix…

  8. Sandrine dit :

    À mathieu : on ne fait pas d’un cas une généralité et puis libre à chacun de partir en libéral et de faire des heures de dingue !
    Maintenant beaucoup d’hospitaliers se plaignent de leur condition et cela je suis entièrement d’accord avec eux, mais qu est ce qui les empêche d’en sortir de l’hospitalier ? La profession d’infirmière offre de nombreuses ouvertures…. Ou alors évitez de cracher dans la soupe !

  9. Sandrine dit :

    Sans compter que cela ne doit pas être la seule libérale à le faire et ce dans toutes professions paramédicales !!!

  10. Veronique dit :

    La fameuse nomenclature!!! La plus grande voleuse d’actes infirmiers!…!2eme acte a 50% et 3eme acte gratuit!
    On est vraiment des chevres!!

  11. Martine dit :

    1400 E C EST LE SALAIRE DE DEBUT .2000 E CELUI D UNE INFIRMIERE DE 55 ANS . ALORS QUI EST INTERESSE ??? POUR RESPIRER PISSE.MERDE. DEGUEULIS.POUR VIVRE AU MILIEU DES CRACHATS ET PARLER LE PLUS SOUVENT AVEC DES C..(BEAUCOUP DE MEDECINS ) ET DES DESORIENTES ( beucoup de patients ) et ETRE JUGES PAR DES MILLIERS QUI N Y COMPRENNENT RIEN les familles) ET EN PLUS 2 A 3 WEEK END DE TRAVAIL PAR MOIS ET UNE FETE DE NOEL SUR DEUX .MAIS CA ON NE LE REDIRA JAMAIS ASSEZ

  12. Carole dit :

    encore une!!! on est vite cataloguer dans le même sac et c dommage de voir tous ces escrocs qui nous portent préjudice!!… g honte pour ma profession… je vous assure qu’il y a encore des IDEL qui acceptent des toilettes à 10,45 euros bruts!! ;-)) et même de faire des soins à partir du 2ème demi tarif et à partir du 3ème gratos!! ça s’appelle la nomenclature!!

  13. Stéphanie dit :

    Tu sais Mathieu, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac.

  14. Mathieu dit :

    Ah les libéraux, des soignants honnêtes qui ne vivent pas pour faire du chiffre…

  15. Emilie dit :

    Comment la caisse n’a pas pu s’en apercevoir bien plus tot??? et moi ils m’embêtent avec une facture de 30e parce qu’ils ont soit disant jamais reçu l’ordo…. envoyée à 2 reprises…. ça va bientôt me couter plus cher en temps,en papier et en timbre! Finalement elle a bien fait d’essayer!

  16. Anne-sophie dit :

    Bref c est toujours une histoire de fric ! ça me dégoute

  17. Guillaume dit :

    Simple question : comment la CPAM fait-elle pour ne pas détecter cette fraude massive plus rapidement ? 37h de soins par jour ! Mais ils n’ont pas des alertes dans leur logiciel ???

  18. Julie dit :

    Et puis bon, qui va accepter de faire une toilette (qui dure moins de 30min) pour 9 euro brut, soit environ 4,50 euro …

  19. Julie dit :

    Et puis bon, qui va accepter de faire une toilette (qui dure moins de 30min) pour 9 euro brut, soit environ 4,50 euro …

  20. Sali dit :

    Si nos collègues infirmiers libéraux étaient convenablement payés il n’y aurait pas autant de fraudes… Pourquoi un médecin est il par exemple plus indemnisé Qu une infirmière pour une même distance?

  21. Sali dit :

    Si nos collègues infirmiers libéraux étaient convenablement payés il n’y aurait pas autant de fraudes… Pourquoi un médecin est il par exemple plus indemnisé Qu une infirmière pour une même distance?

    • Formol dit :

      Parce qu’on est indemnisé pour le déplacement, et non payé au kilomètre (on n’est pas routier).

      Indemnisé, ça signifie qu’on compense le manque à gagner du fait du déplacement, car notre fonction est de soigner.

      Un médecin a un plus gros chiffre d’affaire par heure qu’une infirmière, du coup son indemnité est plus élevée, c’est logique.

      • Sansebastien dit :

        Mouais!
        L’explication est un peu courte. Je penserais plutôt que le mèdecin qui vient pour une consultation est sensé rester plus longtemps qu’une infirmière pour une piqûre, raisonnement qui tenais jusqu’à il y a une dizaine d’année;
        Aujourd’hui, un infirmier ou une infirmière qui se déplace pour mettre en place une alimentation parentérale reste largement aussi longtemps qu’un mèdecin en visite avec des responsabilités équivalentes.
        Donc il est aisé de calculer que pour le tarif du déplacement d’un mèdecin à 10 euros, l’on peut avoir 4 infirmières indémnisées à hauteur de 2.50 euros.
        A chacun de tirer la conclusion qu’il voudra…

  22. Marjolaine dit :

    Encore un fait qui fausse l’image qu’ont les gens de nous, par contre quand on dit qu’on gagne peu en tant que salarié ou en libéral par rapport au temps passé, tout le monde s’en tape !!!!! ça me revolte !

  23. Marjolaine dit :

    Encore un fait qui fausse l’image qu’ont les gens de nous, par contre quand on dit qu’on gagne peu en tant que salarié ou en libéral par rapport au temps passé, tout le monde s’en tape !!!!! ça me revolte !

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
261 rq / 1,602 sec