SIDIIEF 2012, l’aboutissement d’un travail de groupe

C’est en début de troisième année de licence à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) de Lionnois que le groupe de l’unité d’enseignement optionnelle « Europe » s’est formé. Nous étions 10 étudiants à s’être intéressés à ce projet sans nous connaître auparavant. Une alchimie s’est créée au bout de plusieurs mois de travail dans un but commun : la participation au 5ème congrès international des infirmières et infirmiers francophones de Genève, en Suisse.

SIDIIEF (Secrétariat International des Infirmières et Infirmiers de l’Espace Francophone) 2012, l’aboutissement d’un travail de groupeAu début de notre troisième année de licence, il nous a été demandé de choisir une unité d’enseignement optionnelle parmi une dizaine de thèmes (humanitaire, pédiatrie, réanimation-urgences, vidéo …)

C’est ainsi que la répartition des groupes s’est faite, et que le groupe « Europe » s’est formé.

Nous étions alors 10 étudiants inscrits, tous attirés par le thème de l’unité, sans pour autant nous connaître plus que de nom.

A l’origine de ce projet, il y avait Pascale DIDRY accompagnée de Nathalie DUBOIS, deux cadres formatrices de l’IFSI de Lionnois, qui, en plus d’avoir créé ce projet, ont su dès le début nous motiver en nous en exposant les idées principales.

C’est alors que nous avons commencé à nous réunir une fois par semaine pour discuter des différents projets. Le premier étant un échange avec l’école d’infirmiers Parnasse les deux Alices de Bruxelles en Belgique.

Belgique

Grâce à ses contacts créés avec le programme Erasmus, Mme DIDRY a pu nous mettre en relation avec des étudiants infirmiers de Bruxelles et leur cadre formatrice. C’est alors que nous avons commencé à mettre en place un échange entre les deux instituts, afin de découvrir les liens et les disparités entre les systèmes de soins infirmiers des deux pays.

Ce premier travail a nécessité plusieurs réunions qui ont permis au groupe d’apprendre à se connaître et de se rassembler autour d’un but commun. Cette entente nouvellement créée a facilité l’accomplissement de ce premier projet dans de bonnes conditions. Ce voyage fut plus qu’enrichissant pour les participants, tout aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

Des liens se sont crées entre les étudiants français et belges et au sein même du groupe « Europe ». Cette expérience nous a permis de partager du temps ensemble et d’apprendre à nous connaitre en dehors du cadre de l’école.

Les réunions suivantes furent alors pour nous l’occasion de se retrouver dans la bonne humeur et celles-ci n’en furent que plus productives.

LE SIDIIEF

Le SIDIIEF (Secrétariat International des Infirmières et Infirmiers de l’Espace Francophone) a mis en place à Genève du 20 au 24 mai 2012 son 5ème congrès mondial ayant pour thème « Des pratiques cliniques novatrices, optimiser les compétences professionnelles ».

Cette organisation internationale non gouvernementale est un réseau mondial d’experts cliniques en soins infirmiers crée en 2000. Le SIDIIEF a été cofondé par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et la Haute école de la santé La Source de Lausanne (Suisse).

Sa mission est de faciliter le partage des expériences et des savoirs infirmiers dans tout l’espace francophone.

Durant quatre jours, Genève a été le haut lieu du savoir infirmier, plus de 1500 infirmiers venant de 30 pays différents s’y sont donnés rendez-vous pour partager leurs savoirs et contribuer au développement de la santé ainsi que la qualité des soins offerts aux populations.

Sur place, les participants avaient à leur disposition: des conférences de renom, des ateliers thématiques, des sessions de formation professionnelles, de grandes expositions, une séance de communication par affichage, des activités étudiantes ainsi que des activités festives.

Bien que très intéressant, ce projet n’en était pas moins couteux, surtout pour des étudiants. Nous avons alors décidé en groupe de moyens à mettre en oeuvre pour récolter des fonds.

Financement du projet

Afin de mener à bien ce projet, nous avons dû trouver des financements.

Pour cela, nous nous sommes réunis pour trouver des moyens à mettre en place : confection et vente de gâteaux trois fois par semaine à l’IFSI, création et vente de post-it personnalisés, emballage de cadeaux pendant les fêtes de Noël, organisation de soirées étudiantes, et recherche de mécènes.

Tout cela n’a été possible que grâce à l’engagement et la motivation de chacun et au soutien des deux cadres formatrices. Les dix étudiants ont mis à profit leurs compétences personnelles dans l’élaboration des différents projets.

La volonté de chacun et la dynamique du groupe nous ont permis de récolter les fonds nécessaires pour mener à bien ce projet.

En parallèle, nous étions en relation avec deux étudiantes infirmières suisses dans le but de participer à une table ronde du congrès ayant pour thème « La place de la science infirmière dans la formation et comment elle concourt à la construction de l’identité professionnelle ».

Préparation à la table ronde

Le but de notre projet initial était non seulement d’accéder au congrès mais aussi de participer à une table ronde entre étudiants infirmiers francophones suisses, canadiens et belges.

Aussi, lors de nos réunions, nous discutions le sujet imposé et nous partagions nos idées lors de débats animés par nos cadres. Avant de nous rencontrer, chacun devait mener des recherches sur le thème de la table ronde.

Le partage de connaissances se faisait régulièrement chez l’une d’entre nous, nos emplois du temps respectifs de stage ne nous permettant pas de nous retrouver en journée à l’école.

Le but de ces réunions était de réussir à travailler tout en restant dans la bonne humeur.

Finalement, nous avons établi un support visuel résumant notre travail qui a servi de base de présentation à la table ronde.

Les deux étudiantes suisses ont animé le débat par mail, pendant la préparation des différents travaux et lors de la présentation au congrès. Pour représenter notre groupe français, deux étudiantes se sont portées volontaires (Marie et Amandine). Le jour J, elles avaient pour tâche de faire partager notre travail à l’auditoire et retransmettre nos idées.

Cependant, nous étions tous présents pour les soutenir, étudiants comme professeurs.

L’accomplissement d’un projet

Au départ, ce projet était surtout une Unité d’Enseignement entrant dans la validation de notre diplôme de fin d’études. Mais au cours des mois, des réunions et des engagements de chacun, nous nous sommes rendus compte que notre investissement personnel dépassait la simple notion de validation d’examen.

Au fil du temps, nous avons appris à nous connaître aussi bien entre élèves qu’avec les cadres formatrices.

Nous avons partagé ensemble des moments de doutes, de réussites, d’émotions et de bonne humeur.

L’alchimie qui s’est créée grâce au temps passé ensemble et aux expériences partagées nous a permis de surmonter nos difficultés afin d’atteindre notre but commun. Les différents échanges effectués au sein du groupe et avec les différents étudiants et professionnels infirmiers rencontrés tout au long de l’année nous ont tous fait grandir professionnellement et humainement.

Mais au-delà de cela, c’est le sentiment d’accomplissement en équipe qui nous a le plus marqué, nous qui ne nous connaissions qu’à peine quelques mois auparavant.

Groupe "Europe" de l'IFSI Lionnois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “SIDIIEF 2012, l’aboutissement d’un travail de groupe”

  1. pascale83 dit :

    Tous frais payés , non vous avez lu l’article trop rapidement
    la rédaction d’un article comme validation , vous avez déjà publié ?

  2. Mathieu dit :

    Ptin les évals c’est plus ce que c’était lol, maintenant on part en congrès tous frais payés et on valide!! On peut faire pareil pour être infirmier anesth? je voudrais partir aux Seychelles svp pour avoir mon DE…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
215 rq / 23,395 sec